baseline-home / FAQ – Questions fréquentes sur la solution Diphotérine®

FAQ – Questions fréquentes sur la solution Diphotérine®

Ci-dessous la liste des questions les plus fréquentes sur la solution DIPHOTÉRINE® et les réponses associées.

La solution DIPHOTÉRINE® est une solution de lavage d’urgence des projections chimiques oculaires et cutanées.

La solution DIPHOTÉRINE® est polyvalente, hypertonique et contient une molécule amphotère et chélatrice. C’est une solution aqueuse stérile. Lorsque la solution DIPHOTÉRINE® est utilisée dans la 1ère minute suivant la projection, et avec toute la quantité délivrée par le conditionnement, la décontamination externe avec la solution DIPHOTÉRINE® a pour objectif de prévenir ou de minimiser l’apparition de lésions, et ainsi les risques de séquelles.

La solution DIPHOTÉRINE® est hypertonique car elle permet d’éviter ou d’arrêter la pénétration de produits chimiques dans les tissus. Une pression hyperosmolaire crée un flux de l’intérieur vers l’extérieur des tissus : les produits chimiques sont alors retirés de l’intérieur des tissus et ramenés vers la surface de la peau ou de l’œil. Avec une solution hypertonique, la décontamination est alors accélérée.

Un composé amphotère est capable de chélater (et de ce fait de décontaminer) des substances chimiques opposées telles que les acide-bases ou les agents oxydant-réducteurs. Le rinçage par une solution amphotère telle que la solution DIPHOTÉRINE® permet un retour rapide à un état physiologique et a pour objectif de sécuriser le résultat du lavage.

Oui, la solution DIPHOTÉRINE® contient un chélateur. Elle peut chélater des radionucléides tels que le strontium, le cobalt, le césium ou l’uranium. Elle peut chélater des anions tels que l’oxalate, mais ne chélate pas le calcium ou le magnésium.

La solution DIPHOTÉRINE® est polyvalente. Ainsi, elle est efficace sur une gamme très large de produits chimiques/de groupes chimiques (plus de 1000 produits testés in vitro), comprenant des acides, des bases, des oxydants, des agents réducteurs, des irritants, des solvants, et des lacrymogènes. C’est par conséquent un choix logique quand il s’agit de décontaminer des projections de produits chimiques inconnus.

La solution DIPHOTÉRINE® est non-toxique (LD50 > 2.000 mg/kg orale/dermique aiguë obtenues lors d’expériences animales). Aucune toxicité n’a été rapportée quant à son utilisation chez l’homme sur lieux de travail bien que le fabricant ait mis en place un programme de matériovigilance .

Aucun effet mutagène n’a été détecté lors du test d’Ames.

La solution DIPHOTÉRINE® elle-même et ses résidus de réaction avec un acide fort ou une base ne sont pas irritants pour des yeux de lapin. Elle n’est pas non plus irritante pour des yeux sains chez l’homme. Aucun effet nuisible n’a été rapporté sur son utilisation suivant des accidents de travail en milieux industriels. Chez le cochon d’Inde, la solution DIPHOTÉRINE® n’a pas montré de caractère sensibilisant cutané.

Il a été prouvé lors de tests d’écotoxicité que la solution DIPHOTÉRINE® était non-toxique sur des organismes standards.

La solution DIPHOTÉRINE® est recommandée pour la décontamination oculaire/cutanée de presque toutes les substances chimiques, telles que les acides, bases, oxydants, agents réducteurs et solvants.

a) Est-ce que la solution DIPHOTÉRINE® est active contre tous les produits chimiques ?

b) Son efficacité dans les premières minutes reste-t-elle la même dans le cas d’une utilisation retardée ?

  • a) La solution DIPHOTÉRINE® a une efficacité limitée sur des expositions à l’acide fluorhydrique (HF) ou à des composés fluorés en milieu acide. Un produit dérivé, la solution HEXAFLUORINE®, est disponible et efficace pour les cas d’expositions à l’HF.
  • b) La solution DIPHOTÉRINE® n’est pas recommandée pour la décontamination du phosphore blanc.
    Le lavage avec la solution DIPHOTÉRINE® est plus efficace s’il est effectué le plus rapidement possible après l’exposition chimique oculaire/cutanée (dans la première minute). Plus le lavage avec la solution DIPHOTÉRINE® est retardé, moins il pourra empêcher ou diminuer la gravité de la brûlure. L’utilisation retardée de la solution DIPHOTÉRINE® peut arrêter l’action du produit chimique et un traitement spécifique sera nécessaire pour améliorer la cicatrisation de la brûlure.Une fois que les cellules exposées, au niveau oculaire ou cutané, ont été détruites par le produit chimique, la solution DIPHOTÉRINE® peut ne plus être efficace.

La solution DIPHOTÉRINE® n’est pas actuellement recommandée pour le traitement d’urgence des brûlures uniquement thermiques. Des propositions ont été faites pour la tester dans ce sens. Une décontamination initiale avec la solution DIPHOTÉRINE®, sur des brûlures chimiques/thermiques dues à des produits chimiques utilisés à hautes températures sera bénéfique.

Il est recommandé de décontaminer initialement la brûlure chimique et ensuite de traiter la brûlure thermique.

Puisque c’est un chélateur, la solution DIPHOTÉRINE® peut être utilisée pour décontaminer des métaux (tels que des radioéléments tels que l’uranium-238, cesium-137, strontium/yttrium-90, et cobalt-60). Pour des poussières et autres substances chimiquement inertes, la solution DIPHOTÉRINE®, solution aqueuse stérile, permet la dilution et le lavage mécanique. Cependant, la solution AFTERWASHII®, qui est une solution de rinçage isotonique de confort, est plus appropriée pour les poussières et autres substances chimiquement inertes.

La solution DIPHOTÉRINE® peut être utilisée pour laver efficacement les produits chimiques actifs. Des cas ont été décrits suite à une exposition oculaire à des pastilles d’hydroxyde de sodium.
Le lavage avec la solution DIPHOTÉRINE® permet la dilution des pastilles et, en même temps, leur neutralisation : elle évite ou stoppe la brûlure chimique, selon le temps de contact.
L’utilisation de la solution DIPHOTÉRINE® n’est pas appropriée pour les expositions au phosphore blanc.

Rien. La solution DIPHOTÉRINE® est non-toxique et non irritante. Ce n’est pas un sensibilisant.

L’utilisation de la solution DIPHOTÉRINE® est en cours d’étude pour la décontamination des ingestions caustiques suivant un modèle sur des cochons. Les données préliminaires indiquent qu’elle peut être efficace dans cette configuration. Elle n’est pas actuellement conseillée pour cette utilisation chez l’homme. La solution DIPHOTÉRINE® est non-toxique car la DL50 orale est supérieur à 2000 mg/kg.

Dans des études de l’INRS, on a constaté qu’en lavant à l’eau, avant ou après la solution DIPHOTÉRINE®, on obtenait de moins bons résultats que si seule la solution DIPHOTÉRINE® avait été utilisée. Théoriquement, c’est parce que l’utilisation initiale de l’eau ou du sérum physiologique va retarder l’utilisation de la solution active de décontamination et parce que l’utilisation de l’eau ou du sérum physiologique après la solution DIPHOTÉRINE® va retirer la solution active de la peau ou de l’œil, l’empêchant ainsi d’exercer son effet optimal.

Pour avoir un effet optimal, la solution DIPHOTÉRINE® doit être utilisée aussi vite que possible après la projection chimique oculaire/cutanée et en quantité suffisante. Les employés/sauveteurs doivent être formés à utiliser l’intégralité du volume du conditionnement. Parce que la solution DIPHOTÉRINE® soulage très rapidement la douleur une fois la décontamination commencée, l’utilisation du volume complet du conditionnement doit être un sujet abordé lors de la formation des employés/sauveteurs.

La solution DIPHOTÉRINE® devrait être utilisée aussi vite que possible suivant toute projection de produits chimiques, à l’exception de celle d’acide fluorhydrique (HF) pour laquelle la solution HEXAFLUORINE® doit être utilisée.
Parce qu’elle est active contre une grande variété de substances chimiques, la solution DIPHOTÉRINE® est particulièrement bien adaptée dans les cas d’expositions à des produits chimiques inconnus.

Non. La solution DIPHOTÉRINE® n’a aucune action physiologique sur l’œil ou la peau.
Elle est enregistrée comme dispositif médical en Europe.

La solution HEXAFLUORINE® est un dérivé de la solution DIPHOTÉRINE® spécialement conçue pour la décontamination oculaire/cutanée des projections chimiques d’acide fluorhydrique ou de fluorures en milieu acide.

La solution AFTERWASHII® est une solution de confort isotonique aux larmes. Elle peut être utilisée après la solution DIPHOTÉRINE® ou la solution HEXAFLUORINE® pour retourner à un état physiologique ou pour laver des poussières chimiquement inertes.

l’absorbant neutralisant TRIVOREX® est une poudre absorbante et neutralisante de déversements de tous types de produits chimiques sur le lieu de travail et son environnement (pas pour un usage chez l’homme).

Le laboratoire PREVOR étant spécialiste des risques chimiques :
– Des livres sont édités et disponibles en français sur « Le risque chimique et la santé au travail », la prévention sur l’utilisation des solvants, l’interprétation et l’organisation des FDS, le nouvel étiquetage des produits chimiques SGH et CLP, La sécurité dans les laboratoires de chimie et sur les brûlures chimiques oculaires (Chemical Ocular Burns),
– Des sessions de formation sont régulièrement organisées pour tous les ouvriers et spécialistes, sur l’évaluation et la prévention du risque chimique sur le lieu de travail.

La péremption a 2 ans permet de s’assurer :
– que le produit a été remplacé avant qu’il perde sa stérilité
– que la solution conserve toutes ses propriétés revendiquées
– que le conditionnement distribuant la solution soit en état de fonctionnement (vieillissement du conditionnement dans un milieu industriel)

Un gel de la solution DIPHOTÉRINE® a été conçu et est en cours d’analyse pour une variété d’utilisations potentielles, particulièrement pour les brûlures œsophagiennes et gastro-intestinales. Celui-ci n’est pas actuellement disponible à la vente.

La solution DIPHOTÉRINE® neutralise activement le produit chimique déversé. La solution DIPHOTÉRINE®, ainsi que ses résidus suite à la décontamination de produits fortement corrosifs, sont non-toxiques et non-écotoxiques. La solution DIPHOTÉRINE® usagée peut être rejetée dans le réseau d’égouts sanitaires (à la différence d’autres solutions de décontamination qui contiendront toujours de substances chimiques actives et qui devront être éliminées comme déchets dangereux).

La solution HEXAFLUORINE® est un dérivé de la solution DIPHOTÉRINE® spécifiquement conçu pour décontaminer des projections oculaires ou cutanées d’acide fluorhydrique. Elle agit à la fois sur les ions corrosifs H+ et les ions toxiques F- de l’acide fluorhydrique (HF), en les neutralisant et les chélatant respectivement.

La solution HEXAFLUORINE® peut également décontaminer les projections oculaires et cutanées d’ions fluorures en milieu acide.

La solution AFTERWASHII® aide à rétablir l’équilibre physiologique de la cornée suite à la décontamination par la solution DIPHOTÉRINE®. Elle a été également conçue pour le lavage de poussières chimiquement inertes.

PREVOR a mis sur le marché son système de lav’œil breveté, pour répondre à différentes exigences, liées notamment au principe de lavage d’urgence en entreprise :

– Permettre à n’importe quel accidenté de démarrer le lavage seul ;
– Permettre à l’accidenté d’ouvrir correctement l’œil afin de faire un lavage efficace ;
– Permettre un lavage continu et uniformément réparti de la surface de la cornée.

La possibilité d’utiliser la lentille de Morgan a été envisagée puis écartée, suite à différents essais montrant :

La difficulté d’installation de la lentille en première urgence, circonstance où le temps d’intervention est précieux;
Un lavage insuffisamment uniforme pour une efficacité et une reproductibilité chez toutes les victimes.

C’est pour toutes ces raisons que PREVOR a conçu, mis au point et breveté son système d’œillère spécifique.

Nota :
Description d’une lentille de Morgan :
Tube relié à une lentille perforée.
Diamètre du tube < 2 mm
Lentille en polystyrène collée à un tube.

Le dispositif de lentille de Morgan est notamment conçu pour délivrer la solution de lavage en l’absence du personnel médical. Ce dispositif pourrait donc présenter un avantage dans le cas d’un polytraumatisé ou pour une gestion de masse de patients.

Cependant, les ophtalmologistes référents consultés ne recommandent pas l’utilisation de la lentille de Morgan pour effectuer un lavage oculaire suite à une projection chimique car le résultat risque de ne pas être assez suffisamment homogène. Il a en effet déjà été constaté que le liquide de lavage suivait plutôt des sillons et que cela créait des zones non irriguées par la solution instillée. Or, pour être efficace dans le lavage d’une projection chimique, il est nécessaire d’irriguer la totalité de la cornée et les culs de sac conjonctivaux. Nous pensons donc que la lentille de Morgan ne peut donc pas garantir les mêmes avantages qu’un lavage manuel réalisé avec soin par le spécialiste.

Nota :
Description d’une lentille de Morgan :
Tube relié à une lentille perforée.
Diamètre du tube < 2 mm
Lentille en polystyrène collée à un tube.

Ophtalmologistes référents :
– Pr Norbert Schrage, Clinique Ophtalmologique de Merheim (Allemagne)
– Dr Harold Merle, Centre hospitalier de Fort de France

La solution DIPHOTÉRINE®, qui agit directement sur le produit chimique, permet rapidement la diminution de la sensation de douleur. L’anesthésiant est donc, en pratique, souvent inutile. Son éventuelle utilisation dans le protocole de certaines entreprises ou en milieu hospitalier sous contrôle ophtalmologique, ne pourrait avoir qu’un effet complémentaire synergique.