Nous sommes des scientifiques pour rendre la technologie utile à nos clients et réduire un accident en incident

Nous sommes des scientifiques pour rendre la technologie utile à nos clients et réduire un accident en incident

baseline-home / Témoignages / Diphotérine® / DAP / Entretien avec Damien Poirot (Beurrière d’Isigny) : “La Diphotérine® est plus rapide que l’eau, c’est sûr !“

Entretien avec Damien Poirot (Beurrière d’Isigny) : “La Diphotérine® est plus rapide que l’eau, c’est sûr !“

Propos recueillis par Adrien Mathieu

Coordinateur du conditionnement et responsable de la sécurité chez beurre d’Isigny, Damien Poirot nous raconte comme la solution Diphotérine® a trouvé sa place au sein de son entreprise.

Prevor : Quelle fonction occupez-vous dans votre société ?
Damien Poirot : Je suis coordinateur conditionnement et sécurité, mon travail se détache à 50% sur les machines et à 50% sur la sécurité et la prévention du personnel.

Prevor : Quels produits chimiques sont présents sur place ?
DP : On a de tout ici : des acides, des produits industriels en tout genre, de la soude, des produits de laboratoires mais aussi des graisses.

Prevor : Les accidents sont-ils courants dans votre service ?
DP : Ça dépend des années, l’an passé il y en a eu peu mais on a eu un gros cas en 2017 avec un brûlé assez sérieux. Cependant, le protocole n’avait pas été fait correctement, des projections de soude étaient la cause mais le temps que la personne accidentée se déplace jusqu’à la douche de Diphotérine®, c’était trop tard. Ça n’a pas eu l’effet escompté.

Prevor : Quel a été votre premier contact avec la solution Diphotérine® ?
DP : Ça doit remonter à plus de dix ans, on a appris à s’en servir pour la peau et les yeux. Si le protocole est bien respecté, cela marche bien, on a eu deux accidents le même jour en l’espace de deux heures en 2019 mais tout avait été bien effectué. Derrière, on n’a pas constaté de traces ou de séquelles.

“Quand on a de la Diphotérine® sur place et qu’on l’applique, ça enlève immédiatement la douleur.”

Prevor : Quels sont les avantages qui vous viennent à l’esprit immédiatement ?
DP : Quand on en a sur place et qu’on l’applique, ça enlève immédiatement la douleur. Je suis secouriste du travail. À chaque fois que j’ai eu à m’en servir pour mes collègues, ça a été impeccable, aussi bien sur les yeux que sur la peau.

Prevor : Justement, quel protocole mettez-vous en place ?
DP : S’il peut, le salarié rince à l’eau puis on applique la solution Diphotérine®, on n’a pas un poste, une bouteille de Diphotérine® par personne. J’en ai eu trois d’un coup sur une fuite de soude, j’ai arrosé tout le monde et ça a été immédiat, il n’y a rien eu derrière, même pas de rendez-vous chez le médecin.

Prevor : Comment évolue la cicatrisation après l’utilisation de la Diphotérine® ?
DP : Les personnes traitées à temps avec le protocole, respecté comme il faut, n’ont rien eu derrière, pour ce qui est des séquelles. Au bout d’une heure, il n’y avait plus de traces sur la peau.

Prevor : La solution Diphotérine® est-elle plus mobile que l’eau ?
DP : C’est plus rapide c’est sûr, il y a des postes à différents endroits de l’usine, on va tout de suite chercher ce qu’il faut, c’est entre 30 secondes et une minute, si la personne appelle immédiatement, on met de l’eau puis de la Diphotérine®, c’est le plus rapide. Sinon on déshabille tout de suite sous la douche, on a des douches de sécurité dans chaque atelier.

Prevor : Quelle prise en charge à l’hôpital derrière ?
DP : Dès qu’on touche aux yeux, on envoie automatiquement la personne chez un ophtalmologue. À part si on constate une grosse surface de peau touchée, on n’appelle pas le 15 (pour les grosses plaques rouges, on envoie la personne chez un dermatologue).

Prevor : Un incident au niveau des yeux est-il déjà intervenu ?
DP : On a appliqué un flacon de solution Diphotérine® et un après-lavage dans l’œil. Il n’y a jamais eu de séquelles derrière à part une personne qui avait mis deux bouteilles, son œil a été excessivement séché. Il a dû le tremper puis remettre de la Diphotérine® derrière.

Partager