Katie Piper - Victime d'une aggression

Pour aider à une plus grande prise de conscience et améliorer la prévention des lésions chimiques

katie piper avant l'aggression à l'acide
Katie Piper avant l'aggression

katie piper
Katie Piper après les traitements chirurgicaux

Cette année, à l'occasion de la réunion distributeurs, l'invitée spéciale était Katie Piper. Nous étions fiers de présenter plusieurs de nos partenaires internationaux et Katie, jeune femme étonnante et courageuse venant du Royaume-Uni.

Katie est venue pour nous raconter son histoire, l'histoire, comme elle le dit, "d'un événement qui a changé ma vie pour toujours". Katie a été victime d'une attaque acide préméditée le 31 mars 2008 dans Londres. Dès ce jour, un combat quotidien afin de survivre et vivre en dépit de ses cicatrices psychologiques et physiques a commencé.

Elle se rappelle un homme l'approcher avec, ce qu'elle a pensé être une tasse de café. Puis il a soudainement jeté le contenu de la tasse à son visage. Elle a immédiatement ressenti une douleur intense. Elle a couru dans un cybercafé demander de l'aide et quelqu'un pour appeler une ambulance, mais les gens l'ont ignorée. Finalement, une ambulance est arrivée presque 1 heure après l'attaque. Cependant, l'équipe de secours pensant que l'agresseur pouvait encore être dans le quartier, n'a pu intervenir dans le café qu'une fois la police arrivée sur les lieux.

Le lavage à l'eau a commencé à son arrivée à l'hôpital et s'est poursuivi toute la nuit, jusqu'au matin. Quelques semaines auparavant, une présentation avait eu lieu à l'hôpital de Chelsea et Westminter, sur l'évolution de la gestion des lésions chimiques et l'intérêt d'utiliser la solution DIPHOTÉRINE® en cas de projection chimique. Un consultant a appelé Diphex, distributeur de PREVOR au Royaume-Uni, pour demander à être approvisionné en solution DIPHOTÉRINE® en urgence. En dépit du lavage prolongé à l'eau, les lésions n'étaient pas stabilisées. La solution DIPHOTÉRINE® a donc fait partie du processus de décontamination et a arrêté la douleur.

Katie a ensuite été plongée dans le coma pendant 12 jours. Ses lésions étaient si profondes et graves qu'une chirurgie radicale et innovante a été employée pour reconstruire son visage petit à petit. Katie a décrit ses traitements chirurgicaux et post-chirurgicaux comme des périodes dures. Elle a subi jusqu'à présent plus de 40 opérations. Elle a également dû venir en France pour suivre un traitement spécifique, non disponible au Royaume-Uni.

De la nécessité de décontaminer immédiatement et efficacement…

Pendant sa présentation, elle a montré à tout le monde son courage et sa force nécessaires pour surmonter les conséquences tragiques de cette attaque. Elle a beaucoup appris de son expérience et veut la mettre à profit pour permettre à l'avenir aux victimes de telles attaques, d'avoir accès aux meilleurs soins et ainsi réduire au minimum les séquelles. Katie a expliqué son point de vue sur la nécessité "de décontaminer immédiatement et efficacement, de préférence dans l'ambulance ou de toute façon à l'hôpital" et aussi combien « la formation, une plus grande prise de conscience et compréhension sont importantes ».

Katie a décidé de créer sa fondation, « The Katie Piper Foundation », pour améliorer les conséquences des lésions chimiques et en améliorer la prise en charge. Comme objectifs futurs, elle souhaite notamment créer un centre spécialisé dans la prise en charge des cicatrices et la mise en place de solution DIPHOTÉRINE® dans toutes les ambulances.

Toute l'assistance a été touchée par son histoire et son courage, ceci nous rappelant le but de notre travail quotidien : "prévenir et sauver". Un de nos partenaires a indiqué que Katie était la personne la plus courageuse qu'il ait déjà rencontrée.

Nous voudrions infiniment remercier Katie d'avoir été avec nous lors de notre réunion internationale ainsi que pour son travail pour aider à la prise de conscience collective sur la gestion des accidents chimiques et sur l'importance de la décontamination chimique immédiate et efficace.

Si vous souhaitez avoir plus d'informations sur Katie Piper, cliquez sur le lien suivant: www.katiepiperfoundation.org.uk

Anne Finck - 09/12/2010
Mise en ligne 01/02/2011