Acide thioglycolique : Comprendre le risque de produits chimiques spécifiques

acide thioglycolique

L’acide thioglycolique peut provoquer des brulures et lésions chimiques graves quand il entre en contact avec la peau, les yeux, les voies respiratoires ou digestives. Il est corrosif et peut même entraîner une toxicité systématique.

Cependant, l’acide thioglycolique est toujours largement utilisé dans des produits d’usage domestique comme les crèmes dépilatoires ou les produits pour permanentes chez les coiffeurs.

Cherchons à comprendre le risque qu’il présente

Informations générales

L’acide thioglycolique est un liquide incolore qui possède une odeur forte et désagréable, typique des mercaptans (produits chimiques soufrés). Cette odeur peut s’affaiblir.

L’acide thioglycolique est utilisé dans les formulations cosmétiques comme “modificateurs de structure de la kératine” pour les produits pour permanentes ou de décrêpage. Il est aussi présent dans de nombreuses formulations de crèmes dépilatoires, dans la production ou fabrication pharmaceutique et en tant que stabilisateur pour les plastiques de vinyle.

Il est également utilisé désormais comme agent couvrant ou stabilisant des Cd/Te quantum microdots.

L’acide thioglycolique appartient à la classe des thioglycolates.

On peut trouver l’acide thioglycolique sous les noms suivants:

  • Acide mercaptoacétique
  • Acétomercaptan
  • Acide 2-mercaptoacétique
  • Acide 2-thioglycolique

thioglycolic acid

numéro CAS 68-11-1; Formule chimique HSCH2COOH

L’acide thioglycolique est un réducteur réactif: il est facilement oxydé par exposition à l’air. L’acide thioglycolique est également un acide faible de par la présence d’une fonction acide carboxylique dans la molécule.

Comme il est très réactif, l’acide thioglycolique est incompatible avec l’air, les oxydants forts, les bases, les métaux réactifs comme le sodium, le potassium, le magnésium ou le calcium (à titre d’exemples)

L’acide thioglycolique est considéré comme un produit combustible de classe IIIB ? Il n’est donc pas inflammable.

Toxicité, absorption et potentiel irritant/corrosif pour les yeux ou la peau

L’acide thioglycolique est une substance corrosive de contact pour les yeux, la peau et les muqueuses.

Il peut provoquer des brulures sévères de la peau et des lésions oculaires. L’Agence Européenne des produits chimiques recommande qu’il soit étiqueté avec la phrase de risque H314.

En cas d’exposition oculaire ou cutanée à l’acide thioglycolique, des cas de lésions de la cornée et de lésions chimiques de la peau avec apparition d’ampoules ont été rapportés.

Prenons quelques exemples de cas d’expositions humaines et d’études sur des animaux qui ont été rapportées dans la littérature:

Une personne a eu de l’acide thioglycolique liquide projeté dans les yeux et sur la peau du visage, des jambes et des bras. Des lésions de la peau du second degré avec formation d’ampoules ont été observées. En deux heures, les cornées étaient troubles (l’une de manière plus prononcée que l’autre) et la conjonctive était œdémateuse. Les cornées et conjonctives ont mis plusieurs mois avant de se cicatriser. Une légère vascularisation, a entraîné des troubles de la vue ou une déficience visuelle.

Les études animales ont montré que le contact direct avec l’acide thioglycolique provoquait des lésions significatives des yeux et de la peau. De plus, il a été démontré que les produits chimiques de la famille des thioglycolates sont rapidement absorbés à travers la peau des animaux et que cela entraîne des problèmes de toxicité systémique.

Ces informations sont corroborées par le rapport d’un cas chez l’homme. Une femme de 79 ans qui a développé une forte toxicité systémique, incluant un syndrome de détresse respiratoire aigu (SDRA), un œdème pulmonaire et des séquelles de fibrine hémorragique d’une trachéobronchite, une acidose lactique, des disfonctionnements des reins et du foie, une rhabdomyolyse et des saignements des muqueuses suite à l’exposition à une solution domestique pour permanentes des cheveux qui contenait de l’acide thioglycolique. Cependant, l’exposition par inhalation a peut-être précédé le contact cutané direct.

L’acide thioglycolique présente également une toxicité pour le foie et le tube digestif quand il est ingéré.

En tant que composant de formulations cosmétiques, l’acide thioglycolique a été associé au développement de dermatites de contact irritantes ou allergiques, en particulier chez les coiffeurs exposés de manière chronique.

Effets chroniques/Cancérogénicité

L’acide thioglycolique n’est pas mutagène pour diverses lignées de Salmonella tyhrimurium avec ou sans activation métabolique.

A l’heure actuelle, il n’y a pas de preuves que l’acide thioglycolique soit cancérigène.

Réglementation/Avertissements

  • Institut National pour la Santé et la Sécurité au travail en France (INRS): une limite d’exposition professionnelle pondérée dans le temps indicative est donnée : 1ppm sur 8 heures.
  • US OSHA: pas de valeur limite d’exposition professionnelle (VLEP).
  • Institut National pour la Santé et la Sécurité au travail américain (NIOSH): Aucune limite de dangerosité immédiate pour la vie ou la santé n’a été déterminée. Le NIOSH recommande une moyenne de la valeur limite d’exposition pondérée dans le temps de 1 ppm (3.8mg/m3)
  • Le Congrès Américain des Hygiénistes Gouvernementaux (ACGIH) recommande une Valeur Limite de Court-Terme (VLCT) de 1 ppm

Classification complete de l’acide thioglycolique par l’Agence Européenne des produits chimiques (ECHA)

Risk phraseSignification
H301 Toxique par ingestion
H311 Toxique par contact cutané
H314 Provoque des brûlures de la peau et des lésions oculaires graves.
H331 Toxique par inhalation

Références Consultées

  • ACGIH. Thioglycolic acid, in: American Conference of Governmental Industrial Hygienists. Documentation of the Threshold Limit Values and Biological Exposure Indices, 7th ed, Cincinnati, OH, USA, 2001, 2pp.
  • Anon. Final report on the safety assessment of ammonium and glyceral thiogycolates and thioglycolic acid. J Am Coll Toxicol 1991; 10(1):135-192.
  • Burnett CL, Bergfeld WF, Belsito DV et al (Cosmetic Ingredient Review Expert Panel). Final amended report of the safety assessment of ammonium thioglycolate, butyl thioglycolate, calcium thioglycolate, ethanolamine thioglycolate, ethyl thioglycolate, glyceryl thioglycolate, isooctyl thioglycolate, isopropyl thioglycolate, magnesium thioglycolate, methyl thioglycolate, potassium thioglycolate, sodium thioglycolate, and thioglycolic acid. Int J Toxicol 2009; 28(4 suppl):68-133.
  • Gan HF, Meng XS, Song CH, Li BX. A survey on health effects in a human population exposed to permanent-waving solution containing thioglycolic acid. J Occup Health 2003; 45(6):400-404.
  • Hathaway GH, Proctor NH (eds). Thioglycolic acid, in: Proctor and Hughes' Chemical Hazards of the Workplace, 5th ed. Wiley Interscience, Hoboken, NJ, 2004, pp. 673-674.
  • HSDB. Mercaptoacetic acid, in: Hazardous Substances Data Bank, National Library of Medicine, Bethesda, MD, USA. http://www.nlm.nih.gov (Toxnet), accessed June 7, 2014.
  • Mierer M. Peracute toxic edema of the lung with complete SIRS after inhalative exposure to thioglycolic acid as example for a chemically released, immunologically activated, mediator induced multiorgan failure. Intensivmedizen und Notfallmedizen 1996; 33(3):193-198.
  • NIOSH: Thioglycolic acid, in: NIOSH Pocket Guide to Chemical Hazards, Department of Health and Human Services, Centers for Disease Control and Prevention, National Institute for Occupational Health and Safety, DHHS (NIOSH) Publication No. 2005-149, Cincinnati, OH, USA, 2007, p. 306.
  • Peng JJ, Liu SP, Wang L, He YQ. Studying the interaction between Cd/Te quantum dots and Nile blue by absorption, fluorescence and resonance Rayleigh scattering spectra. Spectrochim Acta A Biomol Spectrosc 2010; 75(5):1571-1576.
  • Valks R, Conde-Salazar L, Malfeito J, Ledo S. Contact dermatitis in hairdressers, 10 years later: patch-test results in 300 hairdressers (1994 to 2003) and comparison with previous study. Dermatitis 2005; 16(1):28-31.
  • http://echa.europa.eu/information-on-chemicals/cl-inventory-database/-/cl-inventory/view-notification-summary/3480
  • INRS toxicological sheet on thioglycolic acid.

Alan H. HallM.D. President and Chief Medical Toxicologist
Toxicology Consulting and Medical Translating Services, Inc.
LaramieWyomingUSA
Clinical Assistant Professor
Colorado School of Public Health
University of Colorado-Denver
Denver, Colorado, USA