Acide nitrique, un danger subtil

Acide nitrique, un danger caché
Solution concentrée d'acide nitrique

L'acide nitrique est un acide fort, trouvé dans la nature sous forme de sels (nitrates) et de formule chimique HNO3.

L'acide nitrique est un oxydant fort qui attaque presque tous les métaux.
Par sa capacité à séparer l'or de l'argent par dissolution de ce-dernier, il était auparavant appelé “eau-forte”.
A ne pas confondre avec l'eau-régale, qui est un mélange d'acide nitrique et d'acide chlorhydrique à un rapport d'une part d'acide nitrique pour trois parts d'acide chlorhydrique et présente cette désignation parce qu'elle dissout l'or, roi des métaux.
Dans le passé, on obtenait de l'acide nitrique à partir d'acide sulfurique, et de sels de nitrate (comme le nitrate de sodium, NaNO3). Parmi les nombreuses applications techniques de l'acide nitrique, on trouve la nitrification des composés organiques (fabrication d'explosifs, d'engrais artificiels, du papier et des vernis).

Synonymes : Aqua Fortis ; Acide azotique ; Acide nitrique

La production d'acide nitrique est extrêmement polluante, elle libère des gaz qui contribuent à la manifestation de pluies acides et aggravent l'effet de serre.
L'acide nitrique, parmi ses particularités, devient un agent attaquant très particulier, avec une réactivité qui lui est propre, comme la réaction avec la peau de xantochromie (aspect jaunâtre de la peau après un certain temps de contact, résultant de la réaction avec la cystéine de notre peau).
Pendant ce phénomène, l'approfondissement et l'aggravation des lésions sont nets, ainsi que l'aspect évolutif et final, transformant des dommages apparement superficiels en lésions du 3ème degré en quelques heures ou jours. Avec l'eau, agissant par effet d'entrainement, mais aussi par dilution, ce qui favorise quelque peu la pénétration de l'agresseur, le lavage n'est en général pas suffisant et la réactivité de l'acide nitrique n'est pas stoppée, aggravant encore davantage les lésions.
Dans le cas d'un temps de contact au-delà d'une minute et donc une pénétration plus profonde du corrosif, l'utilisation de la solution décontaminante DIPHOTÉRINE®, peut et doit être prolongée, pour chercher à bloquer le processus chimique réactionnel intracellulaire sous-épidermique.

En chirurgie dermatologique, l'acide nitrique est employé pour cautériser des verrues ou des callosités, entraînant une brûlure de 3ème degré progressive et contrôlée, avec de bons résultats.

Toute agression par acide nitrique même en étant décontaminée de manière appropriée avec la solution DIPHOTÉRINE®, devra être observée médicalement pendant approximativement 5 à 7 jours, à cause de ses particularités (lésions évolutives).

Docteur Carlos Yoshimura,
Chirurgien plastique urgentiste,
Cubatão - São Paulo, Brésil

Mise en ligne le 01 Octobre 2013