Menu

Qu'est-ce qu'une brulure thermique ? Comment sont-elles classifiées ?

Incendie

Le mécanisme de la brûlure thermique

Les brûlures sont des destructions locales ou plus générales de la peau et des tissus sous cutanés.

Quel est le mécanisme de la brûlure thermique ?

Dans 85 % des cas, il s'agit de brûlures thermiques liées au contact par les flammes, un liquide bouillant ou un objet chaud.

On dénombre plus de 300 000 brûlures par an en France dont 3000 graves nécessitant une hospitalisation. 300 décès sont à déplorer.

C'est la deuxième cause d'accidents mortels en France.

La cicatrisation des brûlures est fortement dépendante d'un certain nombre de facteurs tels que la surface touchée, la profondeur, l'âge du patient, la qualité de la prise en charge et la qualité du traitement local. Cependant, même une brûlure superficielle ne doit pas être traitée à la légère car les complications possibles sont nombreuses.

Il y a trois profondeurs de brûlure thermique

3 profondeurs de brûlure thermique
SUPERFICIELLE 1er degré Peau rouge = érythème (ex: coups de soleil) Guérison en 48 h
SUPERFICIELLE 2ème degré superficiel Cloques -parois épaisse-socle suintant-douleur Guérison en 15 j -trouble de la pigmentation
INTERMÉDIAIRE 2ème degré profond Douleur moindre-anesthésie partielle Cicatrisation de mauvaise qualité en 3 semaines
PROFONDE 3ème degré Peau blanche ou brune, texture cuir-indolore Nécessité de greffe

Il faut tenir compte également de l'étendue de la brûlure:

Schématiquement, la brûlure est grave si plus étendue que 1% de la surface du corps (1% = taille de la main de la victime).

On parlera de grand brûlé pour une surface atteinte de 25% chez l'adulte et de 15% chez l'enfant.

Les premières heures d'évolution d'une brûlure grave engagent toute l'évolution future.

La prise en charge immédiate du brûlé est fondamentale. En effet, le refroidissement des lésions pour être efficace doit être instantané et revêt un intérêt limité passé le premier quart d'heure.

Le refroidissement précoce est l'affaire des secouristes. Il peut être réalisé avec de l'eau pendant au moins 15 mn à 20°, ou avec des gels d'eau dont un des intérêts est d'être plus sélectif des seules zones brûlées avec de surcroît un effet antalgique intéressant. Le refroidissement doit être d'autant moins prolongé que la victime est plus fragile (3 à 5 mn chez le petit enfant).