Risque de projection chimique dans l'industrie papetière

fabrication du papier

La richesse du marché de l'industrie papetière réside dans le long et complexe processus requis par la production du papier.

Deux procédés de fabrication existent selon la qualité du papier à obtenir : procédé mécanique (pâtes mécaniques pour papier journal et magazine) ou chimique (pâtes chimiques pour écriture, impression ou emballage : pâtes sulfite, pâtes sulfate ou kraft) au cours duquel les fibres sont isolées au moyen de produits chimiques tels que le bisulfite ou le sulfate.

    Les différents services et personnels exposés au risque chimique lors des étapes de la fabrication sont les suivants
  • Production : opérateurs de production (opérations sur les machines : chargement, préparation des matières, préparation et traitement de la pâte à papier : mélange de matières premières, additifs chimiques, dosages)
  • Maintenance et entretien : techniciens de maintenance et d'entretien (opérations sur canalisations, vannes, tuyauteries et citernes)
  • Logistique : magasiniers caristes (opérations de stockage de produits chimiques, risque des local batteries)
  • Laboratoires : techniciens de laboratoire (analyses, recherche et développement)

Les 2 étapes principales concernées par le risque chimique sont la production de pâte à papier et la transformation / façonnage du papier et du carton.

La production de pâte à papier

    Les risques d'accidents se rencontrent
  • Pendant le blanchiment de la pâte, avec l'utilisation du chlore ou d'acides caustiques, de bases et de solvants classiques
  • Pendant le recyclage des vieux papiers, pratique de plus en plus fréquente par respect pour l'environnement
  • Au dépotage, malgré les systèmes de dépotage à circuit fermé, il persiste des risques de projections étendues au raccordement du dépotage
  • Pendant les colorations, près des bains de colorants
  • Dans les salles de machines, pendant leur nettoyage à l'acide sulfurique par exemple

La transformation et le façonnage du papier et du carton

    L'opération de transformation réside dans la fabrication de : papier carton, papier journal et autres emballages. On peut citer quelques produits chimiques
  • eau oxygénée à 50% ou 70%
  • acide peracétique
  • peroxyde de soude
  • méthanol
  • chlore
  • soude caustique
  • acide sulfurique
  • résines, etc…
  • Sulfure d'hydrogène (H2S : gaz toxique)
  • dioxyde de soufre (SO2 : gaz toxique et corrosif)

Mise en ligne le 3 juin 2011