En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies à des fins de mesure d'audience.

La solution Diphotérine® - solution de lavage d'urgence des lésions chimiques

 

La solution Diphotérine® est une solution de lavage d’urgence des projections de produits chimiques. Son utilisation rapide lors d’un contact de la peau ou de l’œil avec un produit chimique vise à  éliminer rapidement le produit chimique résiduel sur la peau ou dans l’œil. Cela permet de limiter l’étendue des brulures et lésions provoquées. En limitant l’étendue et la gravité des lésions, la solution Diphotérine® permet de faciliter le traitement secondaire des brulures.

 

Les connaissances acquises lors de nos travaux de recherches sur le mécanisme des lésions induites par les produits chimiques sur les tissus nous ont permis de développer cette solution technologique pour le lavage d’urgence de projections chimiques.

Dans toutes les situations qui présentent un risque d’exposition humaine cutanée ou oculaire à un produit chimique, la prévention et l’installation de solution de premiers secours sont essentielles. En cas d’incident, la solution Diphotérine® permet d’effectuer la décontamination d’urgence.

L’Agence Européenne des Produits Chimiques  (ECHA) a répertorié plus de 75000 produits corrosifs, irritants ou sensibilisants pour la peau, l’œil ou les voies respiratoires. Ces produits sont susceptibles de provoquer des lésions graves qui peuvent être limitées par l’utilisation en premiers secours de la solution Diphotérine®.

Historiquement, le lavage d'urgence avec l'eau a été un premier progrès déterminant dans la décontamination de projections chimiques. Mais l’utilisation de l’eau comme solution de premiers secours a des limites. 

Qu’est-ce que la solution Diphotérine® ?

Découvrez les caractéristiques de la solution Diphotérine®

Pourquoi laver et décontaminer une brulure chimique ?

Quels sont les avantages et limites du lavage à l’eau ?

Qu’est-ce que la solution Diphotérine® ?

La solution Diphotérine® est une solution de lavage d’urgence des projections de produits chimiques. Elle est destinée à être utilisée en premiers secours sur le corps humain. Son utilisation rapide lors d’une projection ou d’un contact de la peau ou de l’œil avec un produit chimique permet de limiter l’étendue des brulures et lésions provoquées.

La solution Diphotérine® est un dispositif médical de classe IIa selon la Directive 93/42 CEE. Elle peut être utilisée sur peau lésée et agit sur le produit chimique en vue de stopper la réaction du produit chimique avec le tissu et de minimiser les lésions induites.[1] L’utilisation de la solution Diphotérine® peut se faire en toute sécurité.[2] La solution Diphotérine® est garantie sans phosphates. Ses caractéristiques physiques et chimiques permettent une décontamination en cas de projection de produits chimiques sur la peau ou dans l’œil.

La solution Diphotérine® n’est pas un traitement des lésions chimiques avérées. Il s’agit bien d’une solution de lavage d’urgence des projections oculaires ou cutanées de produits chimiques.

Propriétés de la solution Diphotérine® : lavage des projections chimiques

La solution Diphotérine® est une solution de lavage d’urgence des projections de produits chimiques. Ses propriétés physiques et chimiques permettent d’effectuer un lavage en cas de projections chimiques sur l’homme.

Quatre caractéristiques lui confèrent son activité sur les projections de produits chimiques.

  • La solution Diphotérine® est polyvalente

Ses propriétés physiques et chimiques la rendent utile pour le lavage de nombreuses familles de produits chimiques (acides, bases, oxydants, réducteurs, agents alkylants ou chélatants et solvants).

La solution Diphotérine® est garantie sans phosphates.

  • La solution Diphotérine® est liquide : Elle permet ainsi d’effectuer un lavage mécanique efficace du produit chimique à la surface de la peau ou de l’œil.

Lors d’une projection, le produit chimique est déposé à la surface du tissu. Il ne pénètre pas instantanément et entièrement dans la peau ou l’œil. Du produit chimique reste donc à la surface. L’entrainement mécanique par le lavage à l’aide d’une solution liquide permet de retirer le produit de la surface du tissu. Il ne peut donc plus réagir avec la peau ou l’œil et créer une brulure. Le lavage mécanique est l’effet majeur de la décontamination d’urgence de projections de produits chimiques par la solution Diphotérine®.

L’irrigation de la zone contaminée à l’aide d’une grande quantité de solution Diphotérine® liquide permet également de diluer le produit chimique. Un produit chimique moins concentré sera moins agressif pour le tissu. Cet effet physique additionnel est mineur par rapport au lavage mécanique du produit chimique.

  • La solution Diphotérine® va limiter la pénétration du produit chimique à l’intérieur du tissu

Les produits chimiques pénètrent rapidement dans la peau ou dans l’œil et créent des lésions en profondeur.

La solution Diphotérine® est une solution hypertonique : elle a une pression osmotique supérieure à celle de la peau et de l’œil. Cela permet de limiter la pénétration du produit chimique à l’intérieur des tissus

  • La solution Diphotérine® peut stopper l’agressivité du produit chimique.

La solution Diphotérine® contient une molécule amphotère et chélatrice. Les sites chimiquement réactifs de cette molécule pourront réagir avec des produits chimiques corrosifs ou irritants et empêcher ainsi leur réaction avec les composants biologiques des tissus. Grâce à cette propriété additionnelle, le lavage permet de revenir plus rapidement à un état physiologique acceptable

molécule de la DIPHOTÉRINE®

efficacité de la DIPHOTÉRINE®

Pourquoi laver et décontaminer une brulure chimique ?

Les produits chimiques corrosifs et irritants réagissent avec les composés biologiques de la peau ou de l’œil. Cela crée des lésions ou brulures cutanées ou oculaires dont les conséquences peuvent être très graves.

En cas de contact d’un produit chimique corrosif ou irritant avec la peau ou l’œil, il est très important de limiter les réactions de ces produits avec les tissus. Le produit chimique réagira avec le tissu tant qu’il est en contact avec lui et qu’aucune action ne stoppera son agressivité.

Pour décontaminer efficacement, il faut limiter le temps de contact et les réactions entre le produit chimique agressif et le tissu biologique. Pour cela, il faut :

  • Retirer le produit chimique présent à la surface de la peau ou de l’œil
  • Stopper la pénétration du produit chimique à l’intérieur du tissu et extraire le produit chimique qui a déjà pénétré
  • Diminuer le potentiel corrosif ou irritant du produit chimique pour empêcher la formation de lésions.

Il faut donc agir le plus rapidement possible et éloigner le produit chimique de ses cibles biologiques. La prise en charge d’urgence nécessite donc de:

  • Déshabiller la victime. Si la projection a touché les habits, ceux-ci sont imbibés d’agent corrosif ou irritant susceptible de réagir s’il est en contact avec la peau.
  • Effectuer un lavage abondant qui permettra de retirer mécaniquement le produit chimique de la surface du corps et de le diluer pour le rendre moins agressif. Une action chimique potentielle de la solution de lavage peut également stopper l’agressivité du produit chimique et limiter ainsi les lésions qu’il cause sur les tissus.

Un lavage rapide et abondant permet donc une décontamination efficace des tissus qui ont été placés en contact avec un produit chimique dangereux.

Quels sont les avantages et limites du lavage à l’eau ?

« Laver abondamment à l’eau ». Cette recommandation de décontamination de projections chimiques est historique et reste largement répandue. Toutefois, le lavage d’une projection de produit chimique à l’eau présente des avantages et des inconvénients.

C’est la première solution qui a été proposée pour la décontamination d’urgence de tissus mis en contact avec un produit chimique.

Le lavage à l’eau présente des avantages pratiques qui sont souvent avancés : sa disponibilité et sa polyvalence. En effet, l’accès à l’eau est en général facile. De plus, elle permettra de laver une grande majorité des produits chimiques avec la même efficacité.

L’action de l’eau sur une projection de produit chimique est mécanique : l’eau va laver le produit chimique et l’enlever de la surface de la peau ou de l’œil. Cet effet mécanique est le principal effet du lavage.

De plus, le lavage à l’aide d’une grande quantité d’eau va permettre de diluer le produit chimique. Moins le produit chimique est concentré, moins il est agressif pour les tissus biologiques.

Cependant, le lavage à l’eau a une action limitée et présente quelques inconvénients.

Le lavage à l’eau favorise la pénétration du produit chimique à l’intérieur des tissus. En effet, l’eau a une pression osmotique inférieure à celle de la peau ou de l’œil. Ainsi, une partie de l’eau utilisée pour le lavage va pénétrer à l’intérieur du tissu et entrainer avec elle un peu de produit chimique. Le produit chimique qui aura pénétré pourra ensuite réagir avec les tissus et créer des lésions et des brulures.  Cette action est appelée « Effet Wash-In »[3]

Le lavage à l’eau n’a aucune action sur le produit chimique qui a déjà pénétré dans les tissus. L’eau ne permet pas d’éliminer le produit chimique qui est déjà entré dans la peau ou dans l’œil. La quantité de produit corrosif ou irritant qui a pénétré va pouvoir réagir avec ses cibles biologiques et créer des lésions chimiques. Ainsi, si le produit chimique a déséquilibré l’équilibre physiologique, le lavage à l’eau n’aidera pas au retour à un état physiologique. Par exemple, un acide qui pénètre dans la peau va diminuer le pH du tissu qu’il contamine. Laver à l’eau ne permettra pas le retour à un pH normal pour la peau.

L’eau n’a pas d’action chimique sur la réactivité du produit chimique. Le lavage à l’eau ne permet pas de diminuer le danger présenté par le produit chimique.

Afin d’obtenir un résultat optimal, le délai d’intervention pour un lavage à l’eau est très court. Aux Etats-Unis, la norme de l’American National Standard Institute (ANSI) recommande de commencer le lavage dans les 10 secondes qui suivent une projection de produit chimique dans l’œil.

Finalement, le lavage à l’eau permet de :

  • Laver mécaniquement le produit chimique de la surface du tissu
  • Le diluer

Des études expérimentales ont montré que le lavage à l’eau n’était pas optimal et qu’il était possible d’améliorer la prise en charge d’urgence d’une brulure chimique, notamment pour les produits corrosifs et irritants.[4]